Nouveau
KASPAROV - My Great Predecessors part IV (couverture souple) Agrandir l'image

KASPAROV - My Great Predecessors part IV (couverture souple)

9781781945186

KASPAROV - My Great Predecessors part IV (couverture souple). Livre en anglais sur les GMI avant Kasparov.

Plus de détails

35,55 €

En savoir plus

KASPAROV - My Great Predecessors part IV (couverture dure). Livre en anglais sur les GMI avant Kasparov.  Nulle carrière n'a été davantage scrutée, peu de parties autant analysées - par Fischer lui-même dans Mes soixante meilleures parties pour celles du début, par le monde des échecs tout entier pour celles de la fin, et par tout auteur à court d'inspiration depuis. Pour étoffer l'ensemble, les auteurs ont en effet adjoint aux 250 pages consacrées à celui-ci une première partie de presque égale importance portant sur les autres grands champions occidentaux de la période post-Alekhine. Ce qui entraîne au demeurant un curieux téléscopage chronologique, puisqu'on retrouve en particulier Reuben Fine, dont la carrière se termina sensiblement avant que Fischer (et Larsen, lui aussi largement présent) ne commencent la leur. En dehors des deux précités, on retrouvera aussi deux occidentaux accidentels, si on me pardonne cette image plaisante : Miguel (né Moishe) Najdorf et Samuel Reshevsky, qui eurent la mauvaise idée de naître juifs dans la Pologne du début du siècle, et la bonne de la quitter à temps (et même juste à temps pour le futur argentin, qui fit partie de ceux - Eliskases, Pilnik, Pelikan... - qui purent remercier la FIDE d'avoir programmé une Olympiade à Buenos Aires en août-septembre 1939). Après cette première partie forcément intéressante - on ne dispose que de peu, voire de pas du tout de littérature sur tous ces joueurs - vient la portion Fischer. Après une introduction stupéfiante certainement signée Kasparov, qui nous renseigne beaucoup plus sur Kasparov lui-même que sur le sujet théorique, vient un long développement détaillant la trajectoire chaotique du champion américain. Comme toujours, on retrouve l'alternance d'une biographie solide et de parties aux commentaires eux aussi solides.
This book brings together the two greatest names in the history of chess. The author, Garry Kasparov, is the world number one and, by common consent, the greatest player ever. The subject of the book, Bobby Fischer, is the only American to have become world champion and is probably the greatest natural talent the world has ever seen.
In the period between 1955 and 1972 Fischer, more or less single-handedly, took on the might of the Soviet Chess Empire, and won. During this time Fischer scored astonishing successes the like of which had not been seen before. These included 11/11 in the 1963/64 US Championship and match victories (en route to the World Championship) by the score of 6-0 against two of the strongest players in the world, Mark Taimanov and Bent Larsen. The climax of Fischer's campaign was his unforgettable match win in Reykjavik in 1972 against Boris Spassky.
Fischer is almost equally well-known for his temperamental behaviour away from the board, as his play on it. He made extreme demands of all those around him including tournament organisers. When these demands were not met he often refused to play. The 1972 match against Spassky required the intervention of no less than Henry Kissinger to smooth things over. In 1975 when he was due to defend his title against Anatoly Karpov, Fischer was completely unable to agree terms with FIDE (the World Chess Federation) and was defaulted. After this he more or less gave up chess, playing only once, a 'return' match against Spassky in 1992.
In this book, a must for all serious chessplayers, Kasparov analyses deeply Fischer's greatest games and assesses the legacy of this great American genius.

Fiche technique

Éditeur :Everyman chess.
Langue(s) :Anglais
Nombre de pages :496.
Auteur :Garry Kasparov.