KOTRONIAS, TZERMIADIANOS - Beating the Petroff Agrandir l'image

KOTRONIAS, TZERMIADIANOS - Beating the Petroff

9780713489194

Battre la Petroff... C'est depuis toujours une gageure, et le cauchemar du joueur d'Espagnole - c'est que c'est résistant, cette bête-là...

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

21,33 €

En savoir plus

Battre la Petroff... C'est depuis toujours une gageure, et le cauchemar du joueur d'Espagnole - c'est que c'est résistant, cette bête-là... Bref, comme on s'en doute au lu du titre (j'en ai marre de dire au vu), ceci est un genre de répertoire à l'usage des blancs. Ceci dit, c'est aussi un genre de monographie complète, car la variante conseillée par les auteurs pour battre (enfin, essayer de battre) ce que vous savez n'est autre que la ligne principale : 2.Cxe5, 6.Fd3, 8.c4 (je ne donne pas les autres coups, vous les connaissez). Les auteurs ont donc passé en revue l'essentiel de la théorie sur 2.Cxe5, aussi bien les deux variantes noires principales (5...d5, 6...Fe7 et 5...d5, 6...Fd6) que les lignes découlant de 5...Cf6, assez rares de nos jours, et les quelques possibilités noires annexes. L'originalité (et une bonne partie de l'intérêt) du livre réside dans une introduction d'une trentaine de pages passant en revue les thèmes et stratagèmes classiques de l'ouverture, dans l'esprit de la série ""Revealed"". Le corps du livre, composé de 38 parties complètes commentées, équilibre raisonnablement variantes et textes, donnant à l'ensemble un caractère à la fois complet et lisible. Le seul reproche sérieux que l'on puisse faire aux auteurs est probablement lié en partie à un problème de timing : la très à la mode variante avec laquelle Kramnik a battu Leko à l'entame de leur affrontement n'est représentée que par une seule partie - qui se trouve du même coup dilatée sur une vingtaine de pages pour accommoder la foule de lignes secondaires présentées, ce qui ne facilite guère la lecture... D'une façon plus générale, on s'étonne un peu que notre duo grec se soit senti obligé de développer, parfois assez longuement, des variantes blanches qu'eux-mêmes considèrent comme secondaires et peu recommendables - ce qui n'est guère cohérent avec l'approche ""répertoire blanc"" choisie pour l'ensemble de l'ouvrage. La critique reste mineure en regard des qualités de l'ensemble (on peut toujours sauter les passages en question...), et tous ceux qui ont à se frotter de temps à autre à la Petroff (tous les joueurs de pion-roi, autrement dit) tireront sans doute profit des explications et des conseils souvent originaux (quoique parfaitement orthodoxes... bon, d'accord) de nos duettistes. Quand aux joueurs de Petroff, ils feront bien de se pencher eux aussi un peu sur le contenu du livre. Ne serait-ce que pour se préparer à ce que leurs adversaires ne manqueront pas de leur sortir dans un futur très proche...